Afin d’accompagner les entreprises dans le BIM, le SEC Paris IDF met en place, cette année, un groupe de réflexions et d’échanges, composé de chefs d’entreprise ou de collaborateurs motivés par ce sujet afin de favoriser l’appropriation du BIM par les entreprises.

A première vue, le BIM semble plutôt fait pour les projets d’envergure de type « fondation Louis Vuitton » où les notions de complexité et de collaboration prennent tout leur sens en raison des nombreux intervenants. Erreur. Rappelons que le BIM n’est pas seulement un outil de conception destiné à des ouvrages complexes, c’est également un outil de chiffrage ou de compréhension des détails d’un projet, quel qu’il soit. Toutes les entreprises du groupe de réflexions ont en dénominateur commun la certitude qu’elles ne pourront pas passer à côté du BIM, mais se posent des questions sur les outils, les logiciels, les formations…Tous les mois, le groupe de travail se réunit. Au menu de ces réunions – animées par un ingénieur spécialisé en économie numérique – sont présentés, outre des outils ou des logiciels, des retours d’expériences significatives d’architectes, de bureaux d’études, de prestataires de synthèse BIM…L’enjeu du BIM est de taille pour les PME, le sujet est à fois complexe et évolutif…mais plein d’avenir.

http://www.construction.ffbatiment.fr/